Les cordes pour me pendre

11yellowbook-image

Lacets que les nœuds gênent

Lianes tentaculaires s’enroulant à l’infini autour de ma vie

Racines, cheveux, nervures, veinules

Brindilles servant d’aiguille et de fil à retordre

Licous qu’il est impossible de rompre

Lignes de fuite enchevêtrement de conduites possibles

Alignements de rides

Voies fermés et quadrillées

et puis

fibres soyeuses et joueuses d’un jardin fabuleux

dont les tiges se tendent pour voir

simplement

la mer finir et s’étendre sur

la ligne souple et polie de l’horizon

 

2 commentaires sur « Les cordes pour me pendre »

  1. Triste titre et sombres idées ! Heureusement, la fin est moins décourageante pour les lecteurs à qui vous êtes précieuse ! Vive la ligne souple et polie !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s