Encadrement

tumblr_oku33pdcxt1v6jft8o3_540

J’avais tant chercher le point
à partir du quel je pourrais établir
mes racines
ce qui ressemble vaguement
aux souffles vivants des souvenirs
haleine de mon âme
que mon attention se laissa contenir
dans un cadre
un cadre comme ceux qu’on fabrique aux miroirs
qui avec le temps
arrondissent les angles
au centre la fente d’une pupille de félin
mon regard n’avait rien de féroce
nourri de soleil il avait soif
soif de cils
un trait à la fois pour l’ombre et la poussière
un trait au départ d’une lettre à la fin d’une larme
à force de plonger au sein de ce qui fait le regard
j’atteindrai peut-être la plage irisée
laiteuse comme la peau
du visage
de la lune
la nuit sera le multiple de ce point sombre
qui n’existe pas
énergie noire de mon regard
comment n’a-t-il point perdu espoir?!


Image ©Bertrand Els

Petit chat

Dodo SuperStar!
Dodo SuperStar!

Petit chat
Au pas de panthère
Aux pattes encore chaudes de sommeil
Le soleil te dessine un profil de dieu égyptien
Petit félin
Entre tes griffes la plume de l’oiseau
Entre songeur
Ta fourrure a besoin de douceur
Chat noir
Ton cœur est blanc
Ton regard dore
Chaton tu n’es plus qu’un bourgeon quand tu dors et que sous mon front tout ton corps vibre
Comme si dans ton ventre  vrombissait un volcan.

Paysage

Mon paysage intérieur est une nature morte

une mandoline posée sur une table

se comporte comme un fruit

les couleurs sont dénouées mon cœur flotte

et se prépare à apprivoiser le temps

à le laisser couler comme un ruban de lumière

sur toutes les apparences la goutte de carmin

qui rassemble allume une fête muette

les sensations nouent des alliances avec les choses

sans attendre

je respire

tout se tient prêt à rentrer dans le cadre

de ma fenêtre ouverte sur le monde.

°

Le ciel est dur et sec.

Dans la chevelure patiente des arbres qui se tendent,

le soleil

avec science étale sa dentelle frissonnante.

Le temps estompe l’écoulement des secondes dans l’ombre,

aux pieds impassibles de la jeune forêt

qui progresse.

Si l’hiver arrive,

on l’attend calmement dans un silence transparent.