Tâtonnements

Il a souligné de noir les contours singuliers de son territoire


et puis répondant au son de son nom
de deux syllabes identiques


il est venu vers toi


il a frôlé les végétaux

a répandu ses pas comme des gouttes de pluie sur le sentier

il a donné son corps contenant comme une lanterne la flamme de son âme à la caresse que lui tendait ta main

et puis il a disparu à l’instar d’un fantôme remettant la dernière frange de réalité en jeu


Aurais-tu donc encore rêvé?

Émanation

725103c4ef02fcb3acc06a3e859035d7
Phoenician, 700 – 650 BC

La mer est telle que le ciel
est devenu un fantôme
au loin les îles sont des pièces d’étoffes bleues
épaules bras hanches mains étaient des calanques
la mer tellement souple
ses vagues
à peine soufflent une suite
à la nue
se soulève en moi l’immense doute
depuis que je suis née ce poulpe
glisse son amertume dans mes soutes
la mer fille des flammes
pleure