Tâtonnements

Il a souligné de noir les contours singuliers de son territoire


et puis répondant au son de son nom
de deux syllabes identiques


il est venu vers toi


il a frôlé les végétaux

a répandu ses pas comme des gouttes de pluie sur le sentier

il a donné son corps contenant comme une lanterne la flamme de son âme à la caresse que lui tendait ta main

et puis il a disparu à l’instar d’un fantôme remettant la dernière frange de réalité en jeu


Aurais-tu donc encore rêvé?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.