Trauma

Ce que les mots manquent
l’iris sur le point de fleurir
le dévoile

le jour est un néant
la nuit le remplit
de rêves qu’il jette par dessus bord

les larmes lorsqu’elles ne peuvent plus s’échapper
restent dans la gorge en lui faisant mal
et le coeur se suspend dans la cage thoracique
comme une lourde goutte noire
froide et inutile

2 commentaires

  1. Je crois que la semaine qui vient de s’écouler a été ,oui, traumatique pour la plupart d’entre nous ! Et, là, où après les attentats de 2015 , le lendemain ce n’était que silence, nous maintenant il a fallu presque une semaine pour digérer et que de nouveau la solidarité, l’inventivité reprennent le dessus. Bonne continuation

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.