Dans le jardin

Dans le jardin la nuit ne tombe pas 

D’une nuée

Elle avance pendant que le jour 

s’évapore ainsi qu’un parfum

Icare vient voir s’il se trouve quelques plumes pour l’oiseau qu’enferme 

son coeur

la licorne librement feuillette du bout des lèvres

l’herbe verte et la corolle blanche de la lune

dans un reflet

je suis pas à pas
un chemin de dalles fraiches

le labyrinthe dessiné par le vol silencieux

et bleu 

d’une vague égarée et perdue

loin du berceau où dorment celles

qui sont ses soeurs jumelles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.