Un oiseau

Capture d_écran 2018-03-03 à 14.48.07

 

Quand je ferme les yeux, un jardin s’ouvre.

La fleur principale est un oiseau fauve.

Il me regarde depuis ce jardin et se pose

des milliers de questions.

Dans sa pupille se concentrent reflets brillants

comme essaims de pluies.

Est-ce le vent qui les tourmente ?

Je ne reçois pas de réponse et quand j’ouvre enfin les yeux,

la nuit bat de l’aile et hulule. Les barreaux d’une cage

la contiennent, la nuit capturée est si petite et si ancienne.

Quelques traits de cendre brune suffisent amplement pour évoquer ce que sera le souvenir dans un proche avenir.

Ce faisant, je m’endors à côté de ta respiration descendante et montante

et pour moi, le monde sitôt décousu reprend son ancienne forme.

Le temps régresse et puis reprend de l’avance, un morceau de charbon de bois crisse, se délite, retourne d’où il vient en laissant pour empreintes des ombres chaotiques.

Le temps n’est plus d’aucune importance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.