Octopodes

tumblr_opnjjiY4iX1v6jft8o2_500

 

Je me suis réveillée avec dans la tête
une pieuvre
ses bras enlaçaient mon coeur comme un morceau de néant
tombaient jusqu’à mon ventre et puis mes jambes
j’ai déjà vu choir de manière similaire
les lierres des arbres
La pieuvre avait la souplesse d’une angoisse
vague sauvage et inutile
si ce n’est à nommer mon désordre
la pieuvre élastique comme une partie du temps
la pieuvre susceptible
est partie en crachant de l’encre

Un commentaire sur « Octopodes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s