Astragalisme

Greek - Crouching Women Playing Knucklebones - Walters 48303, 48304 - Group.jpg
« Greek – Crouching Women Playing Knucklebones – Walters 48303, 48304 – Group » par Anonyme (Grèce)Walters Art Museum: Home page  Info about artwork. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons.

L’ombre liquide de l’écriture s’ancre dans le cri qui n’est plus celui de la révolte.

Soudain, elle devient cette partie brouillée de moi, comme l’écume.

Elle sombre.

Telle la chevelure noire du désespoir, elle semble avoir goûté à ce divin breuvage qu’on nomme lucidité, leurre, voyage.

La parcelle de vie que l’on reçoit et que l’on voit valser depuis le trou noir, du plus profond de soi devient le grain de beauté à la fin d’une phrase.

Le point culminant et tremblant d’une note imprime à la voix comme à un chemin une fin ouverte à l’orée du chaos.

Chaque vague, crête et creux compris est une ébauche de moi.

Le linéament.

L’étiolement infatigable.

La nécessité de sombrer et puis d’être tentaculaire à l’instar de la voie lactée.

Spasme affolé d’une idée de la liberté.

Les tourbillons insolents d’un courant frétillant de débris, d’un essaim de poussières confient la mort lente, langoureuse, majestueuse à l’envol d’une nuée de mouettes.

Dans le ciel, l’azur s’abrase.

Les remous mesurent et puis d’un seul mouvement relâchent les osselets qu’aucune main n’arrache au puits sans fond du hasard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s