Un jour de marche

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La brume cache les pieds de la colline et en mord le sommet.

Les pins portent le ciel sans montrer la moindre faiblesse face à l’éternité.

L’aube et le crépuscule se lèvent avec la même certitude pour dépeindre la vie telle qu’elle est dans ses mouvements quotidiens.

Les hommes en sont l’écriture.

On les rencontre qu’ils se hâtent

ou qu’ils se reposent,

qu’ils travaillent le dos courbé dans les rizières ou tirent le filet de pêche.

L’horizon se recouvre de neige, se noie dans la mer ou se perd dans les forêts vertes et noires de la montagne qui domine souvent la vue au large.

Le chemin nous mène jusqu’à ces endroits du paysage où le temps se fige pour nous permettre de le penser. Il nous reste à reconnaître dans ses nombreux détails, la beauté par étape, après une longue journée de marche.

4 commentaires sur « Un jour de marche »

  1. Mais reste à trouver la traduction de ces « kyôka », ces petits poèmes, qui figurent bien aussi sur chaque gravure de cette édition, mais qui ne sont pas mentionnés dans les commentaires …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s