Petite ligne

Chère petite ligne,

 

Tu ne peux savoir combien je te chéris et apprécie que ta danse tout autour de moi soit aussi nette et aimante. Jour après jour.

Je ne ferais plus un pas sans toi. Sans entendre le cliquetis métallique de tes bracelets à mes poignets. Sans comprendre les secrets de ton souffle, sans espérer posséder la clef qui ouvre ton charmant coffret.

Désormais, je ne désire plus que m’habiller de tes baisers. Te laisser décider où il me faut aller, si c’est pour me coincer entre toi et le blanc d’une page. Entre toi et la douceur mystérieuse de ta couverture de velours ou de moire.

Désormais, je n’ai plus qu’un souhait, être saoul des mots que je boirai de tes lèvres. Jamais plus ton empreinte noire ne me fera croire qu’elle ronge comme le néant ou la peur. Elle reluit, je le sais, de splendeurs comme ces nuits de milles lunes éblouies d’amour pour la vie. Ton silence me parle comme les caresses. Le froissement d’une feuille à l’ombre de ton cil.Ta lumière ne s’endort que dans les écrins tendus entre deux mains. Viens !

Petite ligne, cours, chante et amuse n’importe quel musicien ! Petite ligne,  pars, pars toujours plus loin et fais que plus rien ne nous arrête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s