La caresse du jour

 

Il ne vous suffit d’être dotés de la parole

pour partager le monde comme un gâteau

 

il faudrait que je le rogne frénétiquement

tout comme vous

 

je ne veux pas

 

je veux avancer à tâtons

et hésiter

 

me laisser guider

par les premières pluies

par les murmures des bourgeons

par les caresses fines

du temps

 

je veux prendre mon bain dans le vent

happer la vie

offrir ma peau

mes sens et ma folie

m’éparpiller joyeusement

sur l’inutile Beauté de la seconde

qui vous rend aveugle et cupide

je veux me perdre en chemin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.