Le tissu des mensonges

si je pouvais retenir l’air

le soupir des secondes

si je pouvais convoquer

tous vos mots vos cruautés

muettes

je serais un tissu

de mensonges

une ellipse

une suffocation

l’extinction d’un peuple curieux

on ne saurait que faire de moi

on ne pourrait m’épingler

comme ce fabuleux papillon

marin

on ne pourrait me donner la main

me prendre dans les bras

je serais plein d’évocations friables

d’épines de nœuds et de dards

de débris et d’éclats

on ne pourrait me confier

les valeurs sûres du présent et de l’avenir

on ne pourrait se fier à mes apparences

car je ne crois et ne grandit

que parmi les morceaux

et les cris

je suis fait

de remous et de trous

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.