Les nouvelles armures

La pluie se défait de ses certitudes

elle abandonne le ciel à grands pas

elle s’apaise, elle s’appuie

sur les rues et partout

elle ruisselle, elle tisse avec

de gros lacets une couverture

pleine d’épines et

qui picote

elle court ensorcelée et se cherche

de nouvelles armures

d’acier trempé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s