Mes cris

comme une prière      tous les matins j’accomplis               l’écriture

de l’oubli

                             dernier élan vital

avant d’aller border

ma vie

dans le quotidien

bancal

des habitudes despotiques

                      et animales

du j’ai faim il faut que je gagne

peu importe

la fin

j’écris              chacun de mes cris

dans la plus sinistre agonie

j’ai parfois envie de vomir

tellement je me trouve laid

vaincu avant les combats

par

mon satanique ennui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s