Étamines

Dans le firmament les étamines rouges

de la fleur rien d’autre

pour annoncer

que la nuit sera violette

pour dérouter les néants méandreux 

des intelligences s’érodent en écrivant à la volée

des pavés de non-sens

à la lecture s’évaporent sous les mots sentencieux

ce qui se cachait à la source et puis à force s’épuisait

sur ces pages entre les lignes et les sous-entendus fabuleux