Quelqu’un au loin

Bertrand Els ©

Elles parlent toutes en même temps
les feuilles du peuplier
pas un mot pour la vie des passants

en bas au ras du sol il y a
le chien du voisin
la plume noire d’une corneille
qui guette depuis le toit de l’immeuble
quelques brins d’herbe

je me demande comment surgir
comme elle de presque rien

soudain les feuilles se taisent
l’appel du clocher de l’église
couvre tous les murmures
rires gloussements

elles tendent toutes en même temps
les feuilles du peuplier
leurs paumes et la fraicheur qu’elles supportent

la vie
reprend sa promenade d’escargot

quelqu’un au loin scie
quelqu’un au loin déplace des roches
la terre tremble
quelqu’un au loin sue

source image: ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.