L’unique poème


Tu gardes en toi sa rumeur

il rode il rampe 

il enflamme et puis regagne

son statut de méduse

flasque

presque liquide

mais il ne peut se mélanger à rien d’autre

tu pensais pouvoir t’en défaire

autrefois

aujourd’hui il se terre en toi

même si tu sens que tu dissipes

que tu te mues en nues

il ne change pas

il continue de choisir ses mots parmi les tiens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.