Pulvérisées

…agotados de esperar el fin Ilegales
…agotados de esperar el fin
Ilegales

Dans le buisson

feuilles et fruits s’enflamment

pour représenter

les formes raffinées

d’une nuée d’hippocampes

le vent orchestre les balancements rythmés

diffuse l’idée d’une danse effrénée

de flots verdoyants

une armée qu’il est impossible d’arrêter

Dans le ciel les nuages prennent racines

et se gonflent en étendant leurs ailes sombres

ce qui s’éparpille ainsi

comme les chants de cétacés menacés

c’est le cri le dernier

des vagues qui meurent

pulvérisées par les rochers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s