Du Vent

Svjetlana Tepavcevic – The Sea Inside. Ongoing exploration (2008 to present)

Le vent a dessiné en mon rêve

le long ruban de soie de sa voix

et je ne vois pas le point d’un départ

l’instant muet de sa fin.

Le vent résiste.

Des feuillages gourmands mangent sa chair

la meute s’abreuve de l’air presque devenu liquide.

Le vent n’est rien.

Il est la chanson d’un fantôme

dont les mains tentent de maintenir ensemble

toutes les parties insensibles de la ville

les arrêtes des toits et des murs

l’angle de la rue

les voitures

aux fenêtres des immeubles

parfois un rêve pleure

et coule une étrange chevelure

de larmes.

Un commentaire sur “Du Vent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s