Comme un coup de poing dans le ventre

Livre de Durrow

La vie se promène le long d’un fil qui d’enroulé sur lui-même se mêle et se démêle

contourne enrobe

étrangle libère étouffe souligne

parfois elle est la corde libre d’une lyre

parfois elle est le sourcil le pli qu’adopte le silence quand il se pose autour de la bouche

tentacule chevelure fibre solaire elle court dans tes veines meuble tes vers

que rien ne domestique

Combien de guerres souterraines

Combien de victoires secrètes

te livre-t-elle

elle s’étire elle s’éternise et puis même si tu sais qu’un jour qui semble être de plus en plus porche le fil se tournera vers le vide

tu aimes prendre le temps de contempler ses volutes, ses mystères, ses retours en arrière

La vie comme un coup de poing dans ton ventre à chaque prise de conscience semble tout en te regardant n’offrir qu’à toi seulement sa terrible transparence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s