Tourner la page

Book cover with tree, birds, and insects Golconda, c. 1700

L’arbre porte ses feuilles comme tu portes ton âme.

Et ce doigt humide qui t’aide encore à tourner la page !

L’arbre porte ses fruits.

Mais toi, as-tu seulement été un jour en fleur ?

C’est un figuier.

Et tu te demandes à quoi il doit sa magie.

Il s’y cache dans l’ombre, sur les branches, des oiseaux plein de vie.

Ivres du ciel, ils lui confèrent le cri

que tu retrouves enfoui dans toutes les gouttes de pluie.

L’arbre caresse lentement l’espoir

et toi tu baignes ton regard dans le vide.

La lumière donne aux choses leur forme

mais toi pourquoi te sens-tu toujours démuni ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s