Squale

La solitude ouvre sa grande gueule béante

Les solides dents plantées sur la mâchoire

comme des poignards tentent de donner la tonalité

le thème est toujours le même : il vous dévore

le cœur et l’âme lentement tout le temps

que dure la vie.

 

Pourtant, je vais portant le nom de dragon.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s