Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les feuilles se baignent dans le ciel, les arbres peignent un océan vif d’un vert aussi turbulent que le feu. Je suis amoureux. Éperdument et pourtant, je ne me suis pas, depuis longtemps, senti aussi fort et terrifiant.

Je le sais, je le sens, les jours bleus ne tiennent pas longtemps parmi ceux moins brillants de ma livide collection. Je m’en fou, même très peu, je veux être heureux et confiant. Je veux vibrer comme une symphonie quel-qu’en soit le prix.

Je veux galoper libre, sans la mort à mes trousses, sans la peine à mes tripes. Je ne veux plus que prononcer : je t’aime pour toujours. Pour toujours, pour toujours,même si mes promesses ne résistent jamais à l’assaut d’une horreur ou bien deux.

J’incendie mes idées et mes plus sombres phantasmes, je te veux.

Je veux t’aimer dans mes silences, je veux t’aimer de mots et puis de phrases. Je veux que tu comprennes que je n’ai pas d’autre voie que celle qui parle là.

Une réflexion sur “

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.