L’araignée

Elle s’agglutine, les premiers temps on ne sent encore rien si ce n’est son parfum

facile et puis ensuite

elle coagule chaque geste et lorsqu’on veut partir

plus rien ne reste

la vie saigne et laisse des plaies

dont la lave grouillante

jamais ne se tait.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.