Hier

© André Azevedo 2010 / Sans-titre 4

Comment se défaire de cela
une petite vertèbre et ce n’est même pas celle qui en se déplaçant
a failli me coincer à vie sur un lit

petit cailloux au milieu d’un long chemin
là où finit l’encolure du cygne
où commence le garrot 

noeud de la branche
oeil de la feuille
particule élémentaire du tronc

comment se défaire de ce point d’entrée
de cette porte de ce couloir de la salle d’attente
et de tous ces regards
comment se séparer de la peur
de la nuisance de la gifle
de la raison

comment se défaire de ce rhizome
de la rivière
de l’écume et de l’impossibilité de faire
marche-arrière 

articulation meurtrie
hier.