En cet instant

À l’orée

De la paume au-delà de la ligne de vie

Parmi les chemins ourlés les plis et les rides rugueuses 

Le point d’impact d’une épine 

Je songe au tronc du rosier mousseux qui à des années-lumière de là

Porte l’étoile qui mord

Et tellement d’autres

Qu’on ne les soupçonne même pas

Je songe à la géante gazeuse rose

Ses effluves existent encore dans les dédales

Que construit mon esprit

En cet instant .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.