Black Bile

A brief history of melancholy – Courtney Stephens

En mon chœur

Puits infatigable de voix

Tombe de nulle part un galet

Semblable à un grotesque crapaud

L’écho de l’impact se superpose

Aux bruits des remous sourds de la vase

Entre mes rives s’écoule le fleuve noir

Écriture incapable de correspondre avec ce qui n’est pas une histoire

Aux trois humeurs répond toujours la seule qui me rende sombre

Lucide à l’orée de cette étrange fleur qui s’appelle folie

Un commentaire sur “Black Bile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s