Dérobade

White Horse - Stefan Giftthaler

White Horse – Stefan Giftthaler

Je n’ai plus qu’une seule envie écouter le ciel tomber sur la ville

j’entends le bruit des aiguilles à tricoter de grand-mère

le cri d’un tout petit bébé

je sens le pas dansant de mon cheval à l’autre bout de la longe

ses crins embaument le petit matin

la douceur se lit dans son œil brun bordé de cils

j’entends que l’on déchire une missive que l’on attendait pas

les secondes se glissent entre les gouttes de pluie

comme un corps muet entre les draps d’un lit qui ne l’aime pas

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s