Adagio

À  l’aube

mon corps se désagrège

pour ne plus former qu’une onde

une courbe

dont l’encolure ploie

sous le poids de ton éclat

mes apparences se rassemblent pour poser leur envol

en ces points où se tendent tes mains

Corelli: Concerto No.8 in G minor ‘fatto per la notte di Natale’ – 3. Adagio – Allegro – Adagio

Un commentaire sur « Adagio »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s