Manuscrit

Cui Fei, Manuscript of Nature

 

Les lettres sont sur mes pages

comme des petits points de suture

 

qu’est-ce que les plaies ainsi cachées

peuvent bien avoir à dire de moi

 

 

Je suis morcelée j’ai voulu observer et comprendre

tous les visages de l’homme

j’ai parcouru le regard vide l’âme lasse

toutes les rides rendues à la vie sauvage

par les jours de débâcle et par les heures où de la vie

il ne reste plus que la bave.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s