Parcelle

Mon désir frétille se faufile

dans ces torrents de vêtements

qui séparent

encore

nos deux peaux

je fonds

sur toi

j’avalange

en toi

ta bouche dégouline et coule

jusqu’à

trouver les bons maux

Je confonds

lequel de nous deux

sera la parcelle de lune la parcelle de miel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s