Sur mon cil

 

Je vole, aussi incroyable que cela paraisse

je glisse portée par la lumière

j’ai ouvert ce qui me servait de bras

je me suis défait de cette croute qui ne me protégeait pas

et

je me suis lancée vers le vide.

Une petite goutte est venue se poser sur mon cil

je l’ai laissée

se réfugier sur ma lèvre

elle n’était déjà presque plus salée

elle m’a dit :

« Mais, tu voles! Est-ce que tu te sens bien ? »

Je ne sentais plus rien.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.